Brought to you by ISI-CNV


TEMPÉRAMENT ET INCLINATIONS

Abréviations

La première syllabe désigne la base ; la deuxième la Ire inclination ; la troisième, la 2e inclination. Dans les six types communs, étudiés dans nos tableaux, la seconde inclination est sous-entendue. Ex. : spir-int, sous-entendu mat.

Etat normal, en petites capitales ; ex. : spir-int. Base ou inclination trop faible, en bâtarde ; ex. : spir-INT-MAT, ou SPIR-int-MAT, ou SPIR-INT-mat. Inclination forcée, en italiques ; ex. : spir-Int, ou SPIR-int-Mat. Type très égalisé, les trois syllabes en italique ; ex. : Spir-Int-Mat. Les deux inclinations trop faibles, indiqué fruste ou pur. Types excentriques (unicum), la première base supplantée entre parenthèses devant la première syllabe.

Base Matérielle

Force motrice : instinct d'acquisition, nutrition, force. Obéit aux mobiles d'ordre utilitaire. Comprend les choses sur le plan concret. Peu doué pour l'abstraction. Bon pour calcul, sciences objectives, langues, sociologie. Ce tempérament se trouve en tous métiers et professions. Bon sens instinctif. Mange à sa faim, mais supporte de grosses quantités. Peu économe.

A l'école : lent à apprendre ; veut des arguments tangibles. Erreur de vouloir le faire raisonner abstraitement. On ne doit pas le brusquer, parce que sensible et très personnel. A besoin d'une forte autorité, qu'il admire. Mat-spir, simple, un peu vaniteux, sentimental, doux. Mat-int, orgueilleux, vantard, violent. Admonestations, pensums, punitions alimentaires ; les punitions corporelles le rendent méchant et rancunier.

Le Matériel est basé sur le foie ; organes en sympathie directe de la base : tube digestif, bile, pancréas, système vasculaire sanguin, en dernier lieu les reins.

Les maladies de la base matérielle sont celles du foie, de l'estomac, des intestins, rhumatismes, arthritisme, goutte, scrofules, paralysie, raideurs, évanouissements, abcès, hydropisie, scléroses, végétations. Les maladies des autres tempéraments ne sont chez le Matériel que symptômes ou réflexes.

Médecine allopathique ; traitements par voie digestive ; dégager le foie, purgatifs, lavements, petrolatum, etc.

Correctifs et égalisations par l'alimentation ; aussi travail physique approprié. Pour fortifier la base, s'entourer de couleurs rouges.

Alimentation : de tout, en variant, mais surtout soupes, céréales, farineux, grands volumes, aliments juteux, huile, peu d'albumineux. Aliments de couleur rouge.

Le mat-spir éprouve des symptômes dans la région du bas-ventre et des reins, le mat-int, aux poumons et au cœur. Dans les deux cas, il faut aider le foie à nettoyer le sang par purgatifs, puis tisanes sudorifiques. Masser, pétrir, frapper, etc. la partie du dos entre les omoplates. Mouvement des bras et jambes jusqu'à transpiration.

Exercices d'expiration, récitations. Puis changement de régime pour fortifier les organes de la 2e inclination, et plus tard, ceux de la Ire. Donc, chez un mat-spir, commencer par la nourriture de la base intellectuelle, puis celle de la base spirituelle ; chez un mat-int, l'inverse ; ceci comme cure. Revenir finalement à la nourriture de la base matérielle.

C'est le Matériel qui est le plus sujet aux formations de l'acide urique, nécessitant clystères de tout le gros intestin, petrolatum ; pétrissage du ventre ; puis bains de siège très chauds avec savon végétal et menphor, suivis de réaction froide avec permanganate de potasse.

Ecriture matérielle, grosse, emploie beaucoup de papier.

IerTYPE : MAT-SPIR.

Type très répandu ; rond, heureux, facile. Comprend lentement. Fidèle, consciencieux, prudent. Modeste, affectueux ; amitiés passagères, circonstancielles ; très personnel, susceptible, mais sans rancune ; amour animal ; sens de la famille. Influençable, s'emballe, se décourage ; suggestionnable ; cancanier, galéjeur. Devient routinier, conservateur.

Energie, résolution ; prompt émoi ; confiance en soi, tombe et se ramasse. Ne se laisse pas déposséder. Juste avec ses subordonnés, mais tire la couverture de son côté.

En religion, ritualiste et formaliste; en science, discuteur. Peu difficile dans ses goûts ; peut vivre dans une atmosphère à couper au couteau.

Se trouve dans toutes les professions, entre autres commerçants et ecclésiastiques. Aptitudes nombreuses ; bons travailleurs ; serviteurs dévoués, bien qu'égoïstes au fond. Attachés aux biens de ce monde. Souvenirs sentimentaux. Considère la religion comme une assurance sur la vie future.

Doit s'égaliser en cultivant l'intellect, mais pas au détriment de la base ; pas par l'étude, mais par variation dans la nourriture, par la respiration consciente et par application de l'intelligence dans le travail pratique.

Mat-Spir-Int (égalisé) : apte à tout, politique, clergé, hautes situations. Satisfait de lui-même, ne cherche pas le progrès. Sait beaucoup de choses, mais s'ignore lui-même.

Anomalies. — MAT-SPIR-int (2e inclin, trop faible) : tendance psychique, spiritisme, hypnotisme ; tireuses de cartes ; envoûtements. Aussi, faux dévots.

mat-Spir-int (Ire inclin, forcée) : fanatique dangereux, démagogue, révolutionnaire.

MAT-spir-Int : (2e inclin. forcée) : égoïsme, hypocrisie, fourberie, parasitisme.

mat-Spir-Int : (base trop faible) : manque de contrôle, colère, passions, démence. Batailleur acharné jusqu'à épuisement.

Mat-fruste, (les deux inclin. trop faibles) : type sauvage, genre primitif; immoral, méfiant, adroit, fort, voleur, goulu ; muscles, boxe.

2etype : Mat-int.

Moins répandu que mat-spir. Anguleux, critique, difficile. Egoïste, manque de tact, sans scrupules, à moins d'avoir l'inclination spirituelle bien développée.

Autoritaire, discuteur, sévère, dur, entêté. Ce qu'il a appris, il le sait, s'y fixe, n'admet aucun changement. Fonctionnaire, gendarme. Méprise ses subordonnés et voit des rivaux dans ses égaux. Jaloux, susceptible, personnel, rancunier. Considère les relations avec l'autre sexe comme un mal inévitable. Bonnes intentions, mais manque de savoir-vivre.

Commerçants, agents d'affaires, souvent indélicats. Bons agriculteurs scientifiques. En religion, dogmatique ou athée, matérialiste. Professions intellectuelles, médecine, justice. Applique les règlements, sans scrupule. Acquiert de hautes situations politiques, militaires, en magistrature, banque, parce que tenace, volontaire, ambitieux.

Supporte beaucoup ; dur à lui-même, souffre stoïquement.

Ces dispositions anguleuses et souvent à courtes vues sont adoucies par le développement de la seconde inclination. Doit s'égaliser du côté spirituel, pas par théologie, mais dans l'amour des hommes et le recueillement. Besoin d'activité physique, travail de la terre.

Mat-Int-Spir (égalisé) s'occupe de réformes, philanthropie, œuvres sociales et sanitaires. Bon chirurgien, infirmier, parce que fort, consciencieux et peu sensible.

Anomalies. — mat-int-spir (Ire inclin, forcée, 2e trop faible) : tyran égoïste, immoral et sans caractère ; calomniateur, destructeur, traître ; sacrifie sa famille et tout pour une théorie. Irascible, violent.

MAT-int-Spir (2e inclin, forcée) ; sectaire, fanatique, révolutionnaire ; jusqu'au martyre.

mat-Int-Spir (base trop faible, les deux inclin. développées) : sujet pathologique, hystérie.

BASE SPIRITUELLE

Force motrice : instinct de perpétuation, conservation, sacrifice. Obéit aux mobiles d'ordre émotionnel ; sentiment, religion, amour. Amour des hommes en général et de l'autre sexe en particulier.

Très adaptable, comprend les autres tempéraments ; sociable, liant, concilie les contraires. Impulsif, enthousiaste, mais réfréné par son inclination intellectuelle. Raisonnements logiques.

Toutes professions ou métiers. A besoin de changements pour progresser. Influençable ; doit s'observer et se contrôler. Manque de discernement dans le choix de ses amis.

Endurance, hardiesse, courage, optimisme, grande énergie vitale, tant qu'il n'y a pas surmenage nerveux ou sexuel. Résiste à tout, sauf aux tentations. Grand mangeur et buveur. Travaille plus pour dépenser son énergie que par devoir ou pour gagner. Besoin de stimulants, surtout psychologiques. Guérisons par pèlerinage et par la prière, plus que par régime.

N'est ni chicaneur ni rancunier ; s'attache aux principes ; dévoué, idéaliste ; religieux de nature, même s'il est incroyant. Prompt à la conciliation et pacificateur.

A l'école : apprend facilement certaines branches et ne comprend rien aux autres ; aime les démonstrations logiques. Comprend le but d'une correction, voire d'une taloche, comme réaction nerveuse ; il en a besoin, surtout le spir-mat. Le désir de s'instruire dès le bas âge, s'il n'est réfréné et égalisé par renforcement des organes de la base, conduit au forçage intellectuel.

Spir-int, souvent distrait, indiscipliné ; très individuel. Aime les généralités, classifications, abstractions.

Hygiène sexuelle nécessaire dès le bas âge.

Le Spirituel est basé sur les organes génitaux ; organes en sympathie directe de la base : tous les systèmes glandulaires, la vessie, la rate, la circulation lymphatique, les muqueuses, en dernier lieu, os, moelle, cerveau.

Les maladies de la base spirituelle sont les troubles sexuels, de la vessie, des glandes, lymphatiques, diabète, etc.

Médecine surtout psychologique ; manipulations, hygiène sexuelle, assouplissement, mélothérapie. Transpiration ; diurétiques.

Correctifs d'ordre spirituel, enthousiasme, religion, ambiance harmonieuse, travail utile. S'entourer de couleurs bleues et violettes.

Alimentation : de tout, en variant beaucoup, mais surtout dépuratifs (tous les légumes) et phosphates (aromates, épices). Bouillons et soupes aux légumes, sauces, verdures. Farineux, albumines et fruits en petites quantités, pour compenser. Sucre, pour ainsi dire zéro. Doit boire beaucoup (boissons chaudes, eau distillée). Supporte les stimulants mieux que les autres tempéraments, mais sans sucre. Teintes bleues, du vert au violet.

Quand le spirituel est malade, il ne veut pas se soigner, mais croit qu'il doit manger ; il essaie tout au monde jusqu'à ce qu'il trouve un stimulant qui le remette momentanément ; devrait faire une cure complète de désintoxication, comme cure d'ail, d'eucalyptus, eau distillée, lait chaud avec bicarbonate, laxatifs, clystères, bains de siège, transpiration.

Gestes larges ; écriture oblique à longues tiges souples.

3etype : Spir-mat.

Le type le plus répandu dans la race blanche. Souple, adroit, pratique ; artiste, artisan, technicien, acrobate ; virtuose, peintre, poète. Excellent pédagogue. Exprime en forme ce qu'il sent en esprit.

Consciencieux dans le travail ; morale plus ou moins élastique. En profession libérale, s'attache plus à l'esprit qu'à la lettre. Grande confiance en soi. Débrouillard, imaginatif, beau causeur, savant. Corps d'une souplesse féline ; recherche la société de l'autre sexe et s'y fait admirer par des « âmes-sœurs ». Désir de paraître ; femmes vaniteuses, à la mode.

Pathologie. Symptômes : dérangements du foie et troubles digestifs ; d'où hypocondrie, peurs, angoisse, hallucinations. Acidité du tube digestif, d'où parasites et fringale ; fièvre intestinale. Réflexes dans les poumons et le cœur.

Commencer par neurothérapie, chiropratique, assouplissement des membres, exercices glandulaires. Régime d'abord intellectuel (cure de lait), puis matériel, mais léger (fécules, agar, bananes rôties) ; aussitôt que possible, hygiène sexuelle, clystères, bains de sièges très chauds avec bicarbonate de soude ou menphor ; réaction froide avec permanganate de potasse.

Le spir-mat est très endurant et se guérit promptement.

spir-mat doit s'égaliser en intellect, mais pas au détriment du spirituel, donc moins par l'étude théorique que par respiration consciente, aération du corps et application de la raison dans les relations sociales.

Spir-Mat-Int (bien égalisé) : apte à tout, directeur d'entreprise, homme d'Etat, organisateur, homme de confiance. Cherche le progrès et le bien de l'humanité.

Anomalies. — spir-Mai-int : ambition, convoitise, gourmandise, sensualité ; tous les moyens sont bons pour gagner, de la prière à l'escroquerie. Hypocrite qui s'illusionne lui-même. Profiteur, parasite que ne décourage aucun coup de pied.

SPIR-mat-Int : pédant, sophiste ; perd santé et fortune en théories alimentaires, vestimentaires ou parlementaires sans fond. Vaniteux, hargneux, joue au grand seigneur ; fait parler de lui.

spir-Mat-Int : déséquilibre, hypocondrie, doute, psychasthénie, maladies imaginaires.

Spir-fruste : sensuel et mystique, faunesque ; très endurant ; sauvage, mais pas méchant.

4etype : Spir-int.

Science, religion, psychologie, métaphysique, musique, astronomie ; sciences occultes, astrologie. Pensée inductive, encyclopédique ; approfondit, classifie.

Manque de souplesse dans le corps, mais gymnastique mentale. Lent à se décider, car il veut d'abord savoir. Amour de l'humanité, même inconscient. Travail désintéressé. Timide, n'aime pas être au premier plan, mais reste en dehors de la masse. Dévoué, consciencieux, pas vaniteux, ne fait aucun cas de la mode. Pas susceptible, individualiste, très persévérant, mais travaille plus par inspiration qu'avec méthode. Influençable ; ne soupçonne pas le mal, se laisse rouler. Déteste les querelles d'affaires, mais discute les choses intellectuelles. Critique d'art, amateur, mécène.

Forte attraction avec l'autre sexe, généralement sublimée en beauté, religion, etc. Continent, se marie tard.

4. Grand spir-int (voûte du crâne très haute) : s'emballe, mais réfléchit avant d'agir, inhibitif. Très endurant, bien que faible de corps. Esprit scientifique ; penseur né. Ne se croit jamais malade et se soigne à sa guise. Doit trouver son milieu d'action, sinon reste trop introverti. Supporte patiemment l'injustice ; croit à une justice immanente.

4". Petit spir-int (voûte atténuée) : a plus souvent que le grand l'intellect forcé. Homme d'affaires, ou artisan, commerçant ; jardinier, dentiste, inspecteur, forestier ; travaux de précision, dessinateur.

Pathologie. Système nerveux sympathique très actif. Symptômes sympathiques dans les voies respiratoires, en particulier douleurs au poumon droit et faiblesses du cœur (syncopes). Affections réflexes au foie et à l'estomac produisant des malaises, névralgies, éblouissements.

Traitement d'abord pour la 2e inclination : eau distillée et jus de fruits, clystères, huiler l'intestin. Abondante transpiration. Puis exercices de respiration, exercices égyptiens ; névrothérapie, chiropratique. Aussitôt que possible, hygiène sexuelle, avec eau très chaude et froide alternativement ; menphor, huile ou crème mentholée, massage des aines.

C'est le spir-int malade qu'on prend généralement pour poitrinaire, surtout s'il a la Ire inclination forcée. C'est une erreur. Il doit fortifier sa base par hygiène sexuelle, par un travail utile, autant que possible au grand air, marche, exercices respiratoires, chant, joie, abstention totale de stimulants et narcotiques. Réveiller l'idéal en lui, amour de l'humanité, abnégation de sa personne.

Spir-Int-Mat (égalisé) (fig. E) : réformateurs, instigateurs, précurseurs, explorateurs ; génies, saints, sages, sauveurs. Se sacrifient pour ce qu'ils estiment juste ; négligent leur santé jusqu'à ce qu'ils aient expérimenté la limite de leurs forces.

Anomalies. — SPIR-Int-mat (intellect forcé) : vie imaginaire, dans un monde abstrait ; anachorète. Se néglige lui-même. Etudiant perpétuel, n'achève rien ; timide, ignore les usages du monde ; se perd à force d'approfondir. Poète ou artiste « méconnu » ; amoureux éconduit. Doit s'égaliser par travail utile dans la nature et pour les hommes, et s'entourer d'êtres vivants.

spir-Int-mat (le même avec base trop faible) : faiblesse sexuelle, troubles nerveux, dérangement mental, hystérie.

SPIR-INT-mat (2e trop faible) : mystique, sentimental, croit aux miracles ; psychisme, spiritisme, etc.

SPIR-ïnt-Mat (2e forcée) : matérialiste, athée, agitateur politique.

Spir-INT-MAT (base trop faible, les deux inclin. égales) : être délicat, timide, hyper-sensitif ; critique, méfiant.

BASE INTELLECTUELLE

Force motrice : volonté de domination. Obéit aux mobiles d'ordre rationnel.

Architectes, ingénieurs, compositeurs, chimistes, mécanique de précision, sciences exactes, mathématiques, histoire, philologie, jurisprudence, diplomatie, militaire.

Pense rapidement et saute à la conclusion. Décision prompte. Pensée intuitive ; se croit infaillible ; balance le pour et le contre, et conclut au hasard, son intuition aidant.

Orgueil que blesse la moindre critique. Directeurs, juges, examinateurs, justes, mais durs. Organisateurs, voient en grand ; en petit, se perdent dans les détails. Joue avec les mille et se bat avec les sous. Pointilleux, pédant.

Tempérament froid ; douche l'enthousiasme spirituel et froisse la sensibilité matérielle. Rompt en visière, mais ne rancune pas. Content de ce qu'il a, ne vise pas la richesse. Consciencieux et exact, adroit ; attend de chacun ce que lui seul peut faire. Comprend mal les autres mentalités.

Mémoire excellente, présence d'esprit ; vit dans le moment présent. Manque de prudence, veut expérimenter ses idées sans en prévoir les conséquences.

Tous ces caractères anguleux et durs sont atténués et adoucis par le développement de l'inclination spirituelle.

A l'école : comprend vite, intuitivement ; apprend facilement ; déteste les longues explications. Intelligent, espiègle, pince-sans-rire. Ne réfléchit pas, se fie à sa mémoire. Aurait besoin de leçons de vingt minutes, alternées d'autant de sports. A plus que tous besoin de respirer ; souffre beaucoup d'une promiscuité grossière ; cela le rend orgueilleux ; besoin d'émulation.

L'int-mat doit être tenu en discipline rigoureuse, mais intelligente et juste, sinon il méprisera son maître. L'int-spir doit être traité avec douceur et nuances, parce que très sensitif, en particulier au ton de voix. Punitions par privation de liberté.

L'intellectuel est basé sur les poumons. Organes en sympathie directe de la base : cœur, les fièvres cardiaque et pulmonaire, en dernier lieu le système nerveux, les sens.

Les maladies de la base intellectuelle sont tuberculose, pneumonie, pleurésie, maladies du cœur, des nerfs, insomnies, etc. L'intellectuel ne doit pas s'inquiéter d'autres maladies, qui ne sont chez lui que symptômes ou réflexes, mais doit se purifier le sang surtout par des expirations prolongées.

Alimentation. — De tout en variant, mais principalement les toniques (jus de fruits frais) et albumineux (amandes, laitages, œufs) sous de petits volumes ; aliments secs, légumes braisés ; pommes de terre au four ou sous la cendre. Peu de liquides ; eaux minérales. Teintes jaunes, du vert à l'orange.

Médecine homéopathique ; potentiels ; fruits exotiques, oranges, etc. Exercices respiratoires, surtout des lobes supérieurs ; rythmiques, concentration. Traitement surtout mental ; restaurer la confiance en soi. S'entourer de couleurs jaunes.

Réagit aux moindres variations magnétiques ; devrait être soigné par une personne de l'autre sexe. Les maladies de poitrine incitent à l'alcoolisme, très dangereux pour le cœur. Un point au côté droit, qu'on interpréterait appendicite, n'est qu'un réflexe du cœur réclamant un stimulant.

Ecriture intellectuelle, petite, droite ; économie, qui devient avarice si le côté matériel est faible.

5etype : Int-mat.

Intelligence pratique, vise le but. Dur à lui-même et aux autres. Intransigeant, peu d'égards, peu généreux. Froid raisonneur, matérialiste, insensible. Juge et condamne sans preuves. Expérimente et rejette ses erreurs sur les autres. Absence de scrupules. Succès" en affaires, banque, sciences appliquées, professorat ; grandes entreprises. Police, espionnage, délation.

Pas d'intérêt pour les sentiments ; l'amour est une affaire. Méprise ses subordonnés. Orgueilleux et égoïste, imbu de sa supériorité. Doit s'égaliser en spirituel par musique, arts, bonne société ; nature ; respiration costale, chant, harmonie, assouplissement, purification du sang.

Pathologie. — Chez I'int-mat les symptômes sympathiques sont au foie et les réflexes dans le système uro-génital. Commencer par de courts bains très chauds, avec cristaux de soude ; le cœur doit rester hors de l'eau. Gargarismes avec menphor. Transpirer abondamment. Purgatifs, ponctions épidermiques. Concentration sur le respir ; longues expirations, récitations, litanies. Potage de blé passé, crème fraîche, jus de fruits, eaux minérales.

Int-Mat-Spir (égalisé) : loyal, juste et droit ; fidèle, libéral. Volonté de domination dirigée vers la beauté et la justice. Artistes, compositeurs puissants.

Anomalies. — INT-MAT-spir (2e trop faible) : intelligent et capable, mais égoïste renfermé. Homme d'affaires, juriste, financier, politicien, militaire ; matérialiste implacable et cruel.

int-Mat-spir : être immoral, cruel, cynique ; sadique. Arriviste à tout prix, dangereux, tyran-nique ; tout est au service de ses passions.

INT-mat-Spir (2e forcée) : bavard, parle de tout sans rien connaître ; essaie n'importe quoi, pas d'esprit de suite ; hocus pocus, marchand de camelote ; châteaux en Espagne.

Int-pur (les deux inclin. trop faibles), correspondrait aux types frustes des autres bases, mais n'est pas fruste. Abominable ergoteur, critique, dénigreur ; impratique ; a seul raison ; gâte-métier ; insensible et amoral, destructeur.

6etype : Int-spir.

Même fond de pensée que Int-mat, mais dirigé dans l'existence en sens inverse. Spirituel, bon orateur, réparties vives, avocat. Homme de devoir, scrupuleux, exigeant. En société, veut donner le ton, sinon se tient à l'écart. Intelligence ouverte, claire ; présence d'esprit. Il aime être où il est maître. Hautain, mais hospitalier et libéral ; aime la simplicité.

Réalisateurs, organisateurs, architectes, ingénieurs, inventeurs ; artistes, tendance à fignoler ; esthètes, décorateurs ; horti- et arboriculteurs, herboristes.

Très sensitif, tendance à se croire persécuté. Se trompe sur les intentions d'autrui. Malade, renie ses principes et croit que tout est perdu ; sitôt guéri, revient aux principes.

Chez I'Int-spir, les symptômes sympathiques se manifestent dans le système urogénital et les réflexes dans le tube digestif et le foie. Premièrement dégager l'intestin, puis hygiène sexuelle. Respiration, concentration et harmonie feront le reste. Doit se traiter mentalement, autosuggestivement.

Int-Spir-Mat (égalisé) : génie inventeur, perfectionne sans cesse ; amateur d'art ; travailleur infatigable ; guérisseur ; peut faire tous les métiers à la perfection, mais s'ignore lui-même et ne peut rien pour soi.

Anomalies. — INT-Spir-mat (Ire forcée) : homme peu pratique, maladroit, mais poète, charmeur ; bluff ; vit dans l'imagination, rêve de prodiges.

INT-spir-Mat (2e forcée) : égoïste, arrogant, excentrique, fat ; despote, dictateur. Se croit indispensable et met des bâtons dans les roues. Amoral ; revient sur sa parole. Peu d'attraction pour l'autre sexe.

int-Spir-mat (base trop faible, Ire forcée) : Excès de zèle religieux, dégénérant en noce ; finira poitrinaire s'il n'est arrêté par une maladie grave dans la première, qui le remettra sur la bonne voie.

TYPES EXCENTRIQUES (Unicums)

Tempéraments doubles, où la base a été modifiée pendant la grossesse. Ceci se produit le plus souvent entre intellectuel et matériel. Ces types sont excentriques, souvent géniaux, particulièrement doués, originaux ; mais difficiles à diagnostiquer et à vivre avec. Talents extraordinaires, artistes, créateurs, inventeurs, s'ils sont équilibrés dans leur inclination, mais caractères compliqués. Inconséquents, reviennent sur leurs décisions, oublient ce qu'ils ont promis, car ce qu'ils pensent dans une base est nul pour l'autre. Si la première base, celle qui a été supplantée, est trop faible, types anormaux, malheureux ou dangereux.

Exemples: (spir) INT-mat (Ire base spirituelle supplantée par l'intellect, matériel trop faible : ressemble au SPIR-Int-mat ; apprend très facilement, brillantes études, mais trop fier pour travailler. Egoïste, ambitieux, flatteur, hypocrite.

(spir) Int-MAT (Ire base trop faible, intellect forcé) : ressemble à int-mat renforcé ; escroc, faussaire, joueur, tricheur ; espion, traître ; criminel à froid.

(mat) int-spir (Ire base matérielle supplantée et inclin. spirituelle normale) : ressemble au Int-Spir-Mat (égalisé), pratique et réalisateur ; a des retours de la base matérielle.

Avec l'âge, la seconde base s'accentue.



Back to Index




If you want to learn the Panopraktik and the Mazdaznan's Phrenology contact us at 00393482213449 or write us to mazdaznan@neurolinguistic.com (put in the subject MAZDZNAN).
We are trying to help anew the diffusion of such useful and very powerful techniques.

We thanks http://www.pnl-nlp.org/dn for hosting and the help in diffusing again these teachings.